Médecine esthétique : Collagène et Acide Hyaluronique

Collagène et Acide Hyaluronique, des produits de comblement pour gommer les rides

Le premier collagène injectable est apparu au début des années 80. Depuis, les produits de comblement n’ont cessé de se multiplier. Les plus utilisés sont le collagène et l’acide hyaluronique, deux substances naturellement présentes dans le derme.

Depuis plus de 15 ans, nous utilisons l’acide hyaluronique, qui est un sucre présent dans le tissu sous cutané sous l’épiderme. Il permet de donner le galbe et l’aspect pulpeux à la peau et d’atténuer les rides en hydratant le tissu sous cutané, dans lequel cette molécule existe et disparait avec l’âge.

Dans les injections, il s’agit d’un sucre produit par génie génétique (ni d’origine humaine, ni animale) afin d’éviter les réactions immunitaires. Il est injecté pour retrouver les volumes perdus, combler les rides et hydrater certaines zones de la peau qui ont perdu leurs élasticités.

De très rares réactions ont été décrites, mais il existe actuellement de nouvelles formulations sans agent de liaison responsable de ces désagréments.

L’acide hyaluronique peut être injecté avec une aiguille ou une canule, ce qui permet des techniques de Mésothérapie et de nappage. On l’utilise également associé à la toxine Botulique.

Fait à bonne escient et suffisamment tôt, avec une bonne évaluation artistique des traits, les résultats sont excellents et très performants dès les 1er signes de vieillissement de la peau.

Ces techniques de médecine esthétique préviennent le vieillissement et accompagnent les gestes chirurgicaux en les encadrant et en prenant le relais, lorsque les personnes se trouvent trop âgées pour envisager un geste plus important.

Les suites d’injections peuvent provoquer quelques ecchymoses et un œdème transitoire, qui disparaissent en moyenne sous 8 à 10 jours.

La pérennité est fonction de chaque patient, le traitement se fait en moyenne 1 fois par An. Aucune dépendance de la peau n’a été détectée et le traitement peut être arrêté à tout moment. Les patients en sont fans en raison de son effet de prévention cutanée par stimulation du Collagène.

Les bonnes indications

Les bonnes indications sont toutes les rides profondes comme le sillon naso-génien ou les rides du lion très accentuées où on les associe souvent à la toxine botulique.

Le collagène et l'acide hyaluronique sont aussi précieux pour redessiner une bouche et redonner du galbe à des lèvres qui s’affinent avec l’âge.

L’apparition de produits plus fluides permet de traiter aussi les rides plus fines du contour des lèvres et même les cernes. Dans ce cas précis, on injecte très en profondeur, au niveau de l’os pour redonner du volume dans toute la région du haut de la joue.

  Pour combler les rides profondes : collagène et acide hyaluronique

Pour lisser les rides d'expression : la toxine botulique

Pour traiter le vieillissement cutané : la mésothérapie esthétique

Pour réveiller l'éclat du visage : les peelings

Pour effacer les taches brunes : le peeling dépigmentant

Pour rajeunir le visage : les produits volumateurs

Pour épiler et gagner en densité : laser et lampe flash

Pour éliminer les rondeurs superflues : la lipolyse laser

Pour amplifier le Point G : la médecine gynécologique



• Est-ce que ça fait mal ?
Oui, ce n’est pas très agréable. Si vous êtes sensible à la douleur, demandez l’application d’une crème anesthésiante 1/2 heure au moins avant l’injection. Sur les ridules du contour des lèvres, on vous proposera peut-être une anesthésie locale.
• Est-ce que je peux prévoir un dîner le soir même ?
Il faut mieux éviter les réunions importantes pendant quelques jours car votre visage va sans doute gonfler et se tuméfier un peu. Si vous avez voulu faire disparaître vos cernes, vous risquez d’avoir les yeux au beurre noir pendant une huitaine.

Tout cela se camoufle bien avec un fond de teint couvrant et personne ne s’apercevra de rien.
• Quels sont les risques ?
Très rares lorsqu’on choisit l’acide hyaluronique et le collagène produits par génie génétique, ils se limitent à une sur-correction et très rarement à l’apparition de granuloses (petits nodules durs et inesthétiques) dans les mois qui suivent l’injection.
• Est-ce que ça peut remplacer un lifting ?
Non, absolument pas. D’ailleurs, si vous souffrez d’un relâchement cutané important, les résultats seront peu probants, notamment dans le bas du visage.
• Que faire pour réduire les effets secondaires ?
Dans les jours qui précèdent, prenez plusieurs fois par jour des granules d’arnica qui vont limiter l’apparition des bleus et des gonflements. Si vous souffrez d’herpès labial, traitez-vous pendant 4 jours avec des médicaments du type Zovirax . Eviter également l’alcool et la prise d’aspirine la veille.
• J’ai mal et je suis gonflée, que puis-je faire ?
L’application de froid dans les heures qui suivent l’intervention limite la douleur et les oedèmes. Dans tous les cas, évitez de vous tripoter le visage pour éviter de déplacer le produit.
• A quel âge faut-il commencer ?
Il n’y a pas de règles. Des femmes de 20 ans avec des lèvres ultra-fines ou d’une trentaine d’années avec un sillon naso-génien très marqué peuvent bénéficier de la technique. Pour obtenir les meilleurs résultats en matière de rajeunissement, l’idéal est de ne pas attendre que la ride soit trop marquée. Sachez qu’il est souvent nécessaire de renouveler l’intervention 2 fois par an les premières années. Ensuite, le produit de comblement peut s’installer pour 2 ou 3 ans, sauf chez celles qui le « dévorent ».
• Le résultat ne me plait pas, que puis-je faire ?
En cas de problèmes ou d’irrégularités, des retouches sont possibles sous 15 jours.
• Les effets vont durer combien de temps ?
Les premières fois, les effets se prolongent pendant 6 mois. Ensuite, sauf chez les personnes qui le dévorent, le produit s’installe pendant 12 mois et plus.
• Est-ce que je peux faire en même temps des injections de toxine botulique ?
Bien sûr. Rien n’empêche d’injecter des produits de comblement dans les rides profondes et de la toxine botulique dans le haut du visage. Sur le front, lorsque les rides sont très creusées, on associe souvent les 2 techniques.
• Est-ce que je peux aller au soleil après ?
Dès que vous n’êtes plus gonflée, oui. Mais n’oubliez pas que les UV sont les principaux responsables du vieillissement cutané, alors ne prolongez pas l’exposition sans vous protéger.
• J’ai 20 ans, je déteste ma bouche qui est minuscule, est-ce que je peux en faire sans avoir des lèvres difformes ?
Oui bien sûr. Les produits résorbables permettent de redessiner une bouche avec beaucoup de précision et sans excès. Le médecin vous proposera peut-être de ne pas mettre beaucoup de produit quitte à renouveler la séance 2 ou 3 semaines plus tard. Vous serez gonflée en sortant du cabinet médical mais ne vous inquiétez pas, les lèvres retrouveront très vite leur nouveau dessin.
Plastic, esthetic surgery in Paris