Médecine esthétique : lampe flash et lasers

Lampes flashs et lasers, pour épiler et gagné en densité

Les lampes flash et les lasers sont des faisceaux lumineux qui émettent dans des longueurs d’onde capables de chercher et d’atteindre une cible bien spécifique.

En ce qui concerne l’épilation, le rayon lumineux est attiré par le pigment coloré du poil qu’il suit au travers de la peau jusqu’au bulbe qu’il brûle. Les lasers anti-tache détruisent la couleur brune, les lasers vasculaires eux, sont attirés par le rouge ou le mauve et coagulent en les brûlant les petits vaisseaux trop visibles.

A la différence du laser qui n’émet que dans une seule longueur d’onde, les lampes flash disposent d’une frange de lumière plus large qui peut aller, par exemple, de 420 à 1200 nanomètres. Même lorsque le praticien applique des filtres pour traiter spécifiquement une pathologie, le spectre lumineux reste plus étendu que celui du laser.

Une efficacité prouvée sur l’épilation
Aujourd’hui, l’un des traitements de référence est l’épilation longue durée sur peau blanche et noire. Une étude clinique menée sur plus de 1000 patients montrent 70% de bons résultats avec le laser Alexandrite. Après une moyenne de 7 à 8 séances et deux ans de recul, la repousse est quasiment nulle sur des zones comme les jambes, les aisselles ou le maillot.

Contre les taches pigmentaires et les varicosités aussi !
Les lasers et les lampes peuvent aussi effacer les taches pigmentaires et traiter certaines formes de couperose ou de varicosités. Ils sont particulièrement indiqués sur des mains ou un décolleté constellés de taches parce qu’ils permettent de balayer rapidement toute la surface à traiter.

De plus en plus efficaces en réjuvénation
En chauffant le derme sans endommager l’épiderme, les lampes et lasers de réjuvénation permettent d’obtenir une rétraction cutanée et une relance de la fabrication du collagène. Cela se traduit au fil des semaines par une amélioration de la texture et de la tonicité cutanées.

  Pour combler les rides profondes : collagène et acide hyaluronique

Pour lisser les rides d'expression : la toxine botulique

Pour traiter le vieillissement cutané : la mésothérapie esthétique

Pour réveiller l'éclat du visage : les peelings

Pour effacer les taches brunes : le peeling dépigmentant

Pour rajeunir le visage : les produits volumateurs

Pour épiler et gagner en densité : laser et lampe flash

Pour éliminer les rondeurs superflues : la lipolyse laser

Pour amplifier le Point G : la médecine gynécologique




• Est-ce que la lipolyse laser fait mal ?
Non, l’anesthésie locale permet de ne rien sentir pendant l’intervention. La zone est un peu endolorie pendant quelques jours mais c’est très supportable.
• Quelles sont les suites ?
Il faut porter des vêtements un peu serrés pendant quelques jours. On peut avoir quelques hématomes et quelques troubles de la sensibilité pendant une ou deux semaines.
• Les résultats se voient quand ?
Sur la cellulite, le volume diminue rapidement les premiers jours puis lentement pendant les deux mois qui suivent pour un atteindre un optimum vers le 3ème mois
• Quelles sont les indications  ?
Pour les femmes, la lipolyse laser est préconisée pour intervenir sur la culotte de cheval, les hanches, les genoux, les bras, les chevilles, le ventre, l'intérieur des cuisses ou l'ovale du visage. Pour les hommes, elle s'adapte parfaitement au traitement du menton, de l'estomac et des poignées d'amour.
Plastic, esthetic surgery in Paris